RSS
RSS



 

 :: Rps abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les premiers pas de l'apprentissage - PV. Aurore des Âmes

avatar





Invité
Invité
Dim 20 Aoû - 14:27



Les premiers pas de l’apprentissage
Aurore des Âmes x Nuage de Sureau


   
      Il y avait ce vent qui s’engouffrait à travers la caverne en un sifflement euphorique. A cela s’ajoutait le chant matinal des oiseaux ainsi que le vrombissement lointain des montres. Sans oublier les aboiements de quelques cabots que promenaient les bipèdes, nous avions là droit à un concert original quoique propre au territoire du Clan du Crépuscule. Celui-ci, d’ailleurs, avait repris vie depuis quelques heures déjà. Des groupes de félins étaient éparpillés ça et là tandis que les patrouilles s’enchainaient et que la réserve de gibier se vidait au fur et à mesure que l’on venait s’y servir. Aussi, plusieurs apprentis étaient partis contribuer au bon fonctionnement du camp. Leur tanière semblait donc bien calme, jusqu’à ce qu’une boule de poil grise en sorte en trombe, manquant de percuter un chaton situé à l’embouchure de la grotte. S’arrêtant net, le fautif adressa ses excuses :

«  Mais qu’est ce que tu fais là cervelle de souris ?! J’ai failli t’écraser !
- P…pardon Nuage de Sureau, je… je… commença le chaton, tremblant face au ton de l’apprenti. Ce dernier ne le laissa pas terminer :
- Vire de là ! Tu gènes tout le monde ! »

Ne se préoccupant pas de la réaction du petit, Nuage de Sureau s’avança dans la caverne, scrutant chacun de ses occupants avec l’espoir  d’y trouver son mentor, Aurore des Âmes. Waou. Il n’avait pas les mot pour dire ô combien il était fier d’être l’apprenti du meneur. Aussi se souvenait-il parfaitement du jour où lui avait été annoncé la nouvelle. Ce matin là, Feuille de Menthe n’avait pas pris la peine de lui faire sa toilette et l’avait pressé de sortir -pour ne pas dire viré à grands coups de pattes- de la pouponnière. Elle avait semblé soulagée de pouvoir enfin déguerpir de ce nid à chatons. Pour être honnête, Nuage de Sureau l’avait été aussi, il ne supportait plus l’ambiance opprimante qui s’y était installée, et surtout, il allait désormais pouvoir prouver qui il était.
Alors, lorsque le meneur du Crépuscule avait commencé l’assemblé, il s’était avancé au milieu de la foule. Tous le monde l’observait. Certains d’un regard curieux, d’autres d’un air compatissant. En effet, il avait été difficile pour les membres du clan de passer à côté de l’histoire de Cœur du Tilleul et de Feuille de Menthe tant la rancune de la reine s’était faite sentir. Cependant, Nuage de Sureau n’avait vu en eux que de la pitié et il se souvient avoir toisé chacun de ses camarades de son regard de glace. A la suite de cela, Aurore des Âmes avait prononcé son discours et là, ce fut la plus grande surprise de sa vie. Jamais il ne se serait attendu à avoir un tel mentor, mais cela le comblait de joie. Ainsi il se souviendrait toujours de cette fierté et de ce profond bien être qui l’avait envahi lorsqu’il avait du frôler le museau du meneur. Car il fallait le voir Nuage de Sureau depuis ce jour là -il était difficile de ne pas le remarquer d’ailleurs-. La tête haute, le poitrail bombé, la démarche assurée, parlant d’un ton condescendant pour se faire remarquer, il était gonflé d’orgueil à en crever. Certes il n’était pas le premier apprenti d’Aurore des Âmes, d’autres avaient déjà eu cette chance, toutefois, pour lui le message était clair : il n’était pas n’importe qui.

Lorsqu’il aperçut son mentor, l’apprenti alla à sa rencontre d’un pas droit et pressé. Aujourd’hui, Aurore des Âmes devait lui apprendre quelques techniques de chasse. Aussi impatient soit-il, Sureau se souvenait avoir râler la veille car il aurait préféré se tester au combat. Alors, lorsqu’il arriva devant l’imposant meneur, il tenta avec un sourire d’ange :

« Je suis prêt Aurore des Âmes ! Mais tu sais, je me disais, il y a déjà des patrouilles de chasse qui sont parties ce matin. Alors est ce que c’est vraiment nécessaire d’aller chasser aujourd’hui ? Puis, on pourrait se faire attaquer à tout moment ! Il faut que je sois prêt pour défendre le clan ! Du coup, heu… ce n’est pas mieux d’aller apprendre à se battre ? »

Faisant un grand effort pour ne pas bondir partout comme un chaton tant il avait hâte de partir s’entrainer, Nuage de Sureau attendit la réponse de son mentor.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 475
Date d'inscription : 07/04/2017
Chef du Crépuscule
Voir le profil de l'utilisateur




Aurore des Âmes
Chef du Crépuscule
Dim 8 Oct - 23:59
Le calme régnait sur la forêt ténébreuse. Je venais de rentrer d’une patrouille particulièrement tranquille du côté de notre frontière avec l’Éclipse, et j’étais soulagé de n’avoir senti aucune trace de notre ennemi. J’étais serein, et rien ne pourrait troubler mon calme en cette chaude journée d’automne. Les bruits du camp derrière moi me berçaient presque, et je contemplais la forêt qui s’étalait devant mes yeux, assis devant l’entrée de la caverne aux diamants. J’attendais mon apprenti, Nuage de Sureau. Il n’y avait que très peu de temps que je l’avais intronisé, répétant les mots que m’avaient transmis mes ancêtres tandis que lui déclamais son serment d’une voix claire et forte.

Habituellement, les apprentis bégayaient leur serment, intimidés par ma carrure et par les voix des ancêtres qui résonnaient à travers moi. Lui, pas du tout. Il me faisait penser à moi, la carrure en moins. Lorsque j’avais moi-même récité mon serment, devant Aurore d’une Étoile, le chef, je n’étais pas impressionné. Déjà grand pour mon âge, je dépassais presque mon mentor, lui qui était si fin et filait comme une étoile filante. J’avais eu l’occasion de voir combattre ce grand chef, et j’avais toujours eu beaucoup de respect pour cet être si frêle et si fort à la fois. Il m’appris l’humilité, moi qui, comme tous les apprentis, ne jurait que par la force brute, d’autant plus que je n’était pas très agile à cause de ma grande taille.

Mon apprenti étaient de ceux qui foncent tête baissée sans se douter que, parfois, la ruse et le détournement d’une situation peuvent être bien plus aisées. Pour l’heure, le clan manquait de proies, et même si je n’étais pas un grand chasseur du fait de ma carrure et de mon poil flamboyant au soleil d’automne, ce matin, nous chasserions. Le chaton gris se posta près de moi, et après une demi-seconde de patience, il me sourit et dit :


- Je suis prêt Aurore des Âmes ! Mais tu sais, je me disais, il y a déjà des patrouilles de chasse qui sont parties ce matin. Alors est ce que c’est vraiment nécessaire d’aller chasser aujourd’hui ? Puis, on pourrait se faire attaquer à tout moment ! Il faut que je sois prêt pour défendre le clan ! Du coup, heu… ce n’est pas mieux d’aller apprendre à se battre ?

Je ne me trompais pas une seconde sur son apparent sourire et sa voix mielleuse. Ce petit allait devoir apprendre un peu le respect. Sans quitter la forêt des yeux, je répondis d’une vois douce à mon jeune apprenti.

- Tu n’es pas prêt.

Sans rien ajouter de plus, je me levais, et partis en direction du kiosque à musique, notre prochain lieu de chasse. Pour une première chasse, l’endroit était idéal, puisque le gibier y est abondant. Cependant, il ne faut pas s’y tromper. Les souris qui peuplent l’endroit ne sont pas simples à attraper, et j’étais convaincu que mon jeune apprenti allait devoir s’y reprendre à plusieurs fois avant de me rapporter une proie. Vicieuses petites choses que les souris. Je risquais gros à commencer par elles, alors que je n’était pas le plus agile des chats et préférais la force brute, mais d’un autre côté, j’étais un guerrier accompli à présent, et je ne doutais pas d’attraper au moins l’une d’entre elles.

- Bien. Avant tout, dit-moi tout ce que tu sais à propos de la chasse à la souris.

Je profitais du trajet pour questionner mon apprenti, d’autant que si nous parlions une fois là bas, les souris risquaient de nous entendre...


HRP:
 

•••••••••••••••




Spoiler:
 

Thème
Slurp
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mar 24 Oct - 22:19


Les premiers pas de l’apprentissage
Aurore des Âmes x Nuage de Sureau


'Il est grand. Trop grand.' songeait l'apprenti en se tordant le cou, tentant vainement de croiser le regard de son mentor. Même assis, le meneur du Crépuscule de manquait pas d'allure. Sureau enviait sa carrure, il avait beau se dresser le plus possible, rien n'y faisait, c'était à peine si il atteignait le haut des pattes de son ainé. Mais de quoi avait-il l'air à côté d'un félin aussi imposant ? Il ne valait guère plus qu'une vulgaire souris.
Alors que Nuage de Sureau s'attendait à ce qu'Aurore des Âmes se tourne vers lui, il ne daigna pas de le regarder. Vexé, le jeune félin perdit tout son enthousiasme. Etait-ce trop difficile pour son mentor de lui porter un peu d'intérêt ? Avait-il au moins entendu sa question ? Après lui avoir décroché un regard accusateur, l'apprenti battit l'air de la queue en un mouvement impatient, comme pour attirer son attention. Sans pour autant quitter la forêt des yeux, Aurore des Âmes répondit d'une voix calme :

- Tu n’es pas prêt.

Ces paroles piquèrent au vif l'intéressé. Son échine se hérissa tant la colère le prit subitement. Qu'est ce qui lui permettait de tenir ces propos ? Ce n'était pas parce qu'il était chef qu'il avait le droit de décider de cela. Nuage de Sureau avait de la bravoure à revendre. Si il y avait quelqu'un à qui il voulait le prouver tout particulièrement, c'était bien son mentor. Il n'était pas moins doué que les autres apprentis, au contraire, il les surpasserait tous.
L'apprenti voulu rétorquer mais Aurore des Âmes s'était déjà engouffré à travers les arbres. Il pesta alors pour lui même :

-C'est bien ce qu'on verra.


Emboitant le pas à son mentor, Nuage de Sureau tentait de paraître indifférent mais son pelage gonflé le trahissait. Essayant de caler son pas sur celui du meneur, le jeune félin désirait imiter sa démarche qui, à l'image de sa carrure, ne le rendait que plus noble. Cependant, leur différence de taille faisait qu'un pas d'Aurore des Âmes équivalait à deux foulées pour son apprenti.  Ainsi, Sureau ne cessait de s'agiter en adoptant une démarche maladroite.
L'imposant matou au pelage tricolore interrogea Nuage de Sureau :

- Bien. Avant tout, dit-moi tout ce que tu sais à propos de la chasse à la souris.
- Pfff, on va chasser la souris ? Trop facile !répondit hautainement l'intéressé qui n'avait toujours pas digéré la remarque de son mentor. J'ai déjà vu des apprentis réviser leur posture au camp, regarde !

Sans plus attendre, Nuage de Sureau tenta de reproduire ce qu'il avait pu observer lorsqu'il était chaton. C'est alors dans une position très approximative qu'il avança parmi les feuilles mortes, faussement discret puisqu'il se voulait trop rapide. Il se redressa après quelques mètres et se tourna vers son mentor, l'air triomphant :

-J'ai juste à éviter de les recouvrir de mon ombre et le tour est joué !


Sans attendre que son mentor ne dise quoi que ce soit, Nuage de Sureau continua d'avancer en direction du kiosque. Bientôt ils seraient arrivés et l'apprenti mourrait d'envie de montrer à Aurore des Âmes qu'il s'était trompé sur son compte.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 475
Date d'inscription : 07/04/2017
Chef du Crépuscule
Voir le profil de l'utilisateur




Aurore des Âmes
Chef du Crépuscule
Mar 7 Nov - 15:15
Mon apprenti était pour moi une source de divertissement comme jamais je n’aurais pu l’imaginer. Son arrogance frisait l’imbécillité, mais heureusement pour lui, il était suffisamment intelligent pour ne pas paraître totalement dépassé par mon comportement envers lui. Je savais que ses tentatives pour se redresser et paraître aussi grand que moi étaient simplement une forme d’admiration qu’il ne voulait pas s’avouer, et mon calme apparent n’était qu’une façade, pour lui apprendre l’humilité comme je le pouvais. Je savais que le gronder ou l’humilier ne ferait que renforcer sa mauvaise humeur envers moi, et qu’il finirait par me détester. J’avais appris moi-même à être humble très jeune, et mon mentor n’avais pas eu besoin de refréner mes désirs de grandeur, puisque je n’aspirait qu’à servir mon clan, d’une façon ou d’une autre. Aurore d’une Étoile m’avais appris la grandeur, et à l’inverse, je devais apprendre à mon apprenti que l’ambition n’est pas une fin en soi, et finit toujours dans une escalade de soif de pouvoir.

Je m’amusais de la colère apparente de mon apprenti lorsque je lui annonçais qu’il n’était pas prêt. Je savais qu’il ne demandais qu’à se battre, qu’à prouver sa valeur, mais pour le moment, le clan avait besoin de proies. J’observais attentivement mon apprenti me montrer sa technique, qui était plus qu’approximative. Il était bien trop pressé, et même s’il avait raison à propos de l’ombre, cela n’était pas suffisant. Je m’apprêtais à lui faire remarquer les défauts de sa posture mais Nuage de Sureau ne m’en laissa pas le temps, et il se dirigea d’un pas sûr vers le kiosque. Bien, dans ce cas, j’allais attendre qu’il n’attrape rien et lui montrer ensuite comment en attraper ! Nous arrivâmes au fameux kiosque, et je m’arrêtais en bordure, ayant déjà repéré une première proie.

Je me ramassais sur moi-même, et, veillant à ce que mes pattes frôlent le sol, sans faire le moindre bruit, je bondis sur la souris qui se cachait dans les herbes un peu plus loin. Coup de chance, j’en attrapais deux d’un coup ! J’étais fier de moi, mais je tâchais de ne pas le montrer à mon apprenti. J’étais définitivement un mauvais chasseur, et je n’en revenais pas d’avoir attrapé deux proies d’un seul coup. J’enterrais mes première proies et me tournais vers mon apprenti, en chuchotant.


- Les souris ont une bonne ouïe et sentent la moindre vibration sur le sol. Il faut être très patient lorsqu’on les chasse, et prendre le temps d’amortir ses pas avec ses coussinets. Si tu va trop vite, elles te repéreront très rapidement, et partirons se terrer dans un trou ! Il y en a encore quelques unes par là-bas, observe bien ma technique et après ça sera ton tour.

Je lui indiquais la suivante du bout de la queue, et me ramassais à nouveau sur moi-même. Quatre fois je répétais la manœuvre, et à chaque fois j’ajoutais une souris au tas de proies. Cette journée serait une bonne chasse, j’en étais convaincu !

- A toi maintenant, voyons ce que tu as appris !

J’avais hâte de voir les progrès de mon apprenti, je voulais pouvoir raconter à sa mère comment il progressait, et je voulais qu’il devienne un véritable membre de ce clan, et pas seulement un chaton arrogant.

•••••••••••••••




Spoiler:
 

Thème
Slurp
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 248
Date d'inscription : 07/04/2017
Maître du Jeu
Voir le profil de l'utilisateur




Sky
Maître du Jeu
Mar 7 Nov - 15:15
Le membre 'Aurore des Âmes' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 6' :

•••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LGDC : The Sky Clans :: Rps abandonnés-
Sauter vers: