RSS
RSS


.
 

 :: Personnages :: Clan du Crépuscule Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aurore des Âmes - Chef du Crépuscule

avatar
Messages : 341
Date d'inscription : 07/04/2017
Chef du Crépuscule
Voir le profil de l'utilisateur




Aurore des Âmes
Chef du Crépuscule
Ven 21 Avr - 13:39



Aurore des Âmes


Courageux, fort, pieux, combattant efficace.

Méfiant, intransigeant, un peu macho parfois, mauvais nageur et grimpeur.


Nom : Patte d'Âmes – Nuage des Âmes – Griffe des Âmes – Aurore des Âmes.
Surnom : Crépuscule, Âmes
Sexe : Mâle
Âge : 35Lunes
Clan : Crépuscule (of course!)
Rang : Chef
Origines : Sang pur
Signe particulier : Âmes est un géant avec des yeux violets saisissants.


Take second best, put me to the test, things on your chest, you need to confess, i will deliver, you know i'm a forgiver [Johnny Cash]

Goûts : Le grand matou aime les chatons, c’est un vrai papa poule. Par contre, il déteste l’hypocrisie et la déloyauté. Il préfère les gibiers aux poissons.
Orientation sexuelle : Hétéro (n’en déplaise à son lieutenant)
Autres : (facultatif)

 

Famille et entourage:Père : Soupir des Cieux †
Mère : Feuille de Givre †
Aurore d’une Étoile : Ancien mentor †
Lune Boréale : Ami du clan de la Lune †
Deux apprentis devenus Guerriers (vous pouvez devenir l’un d’eux si vous me demandez gentiment)
Fléau du Loup : Bon Ami


PHYSIQUE & PSYCHÉ - Ce que je suis intérieurement et extérieurement.




Aurore des Âmes est un chat au cœur aussi grand que sa taille. Si grand qu’il y met son clan tout entier, veillant sur tout ces chats, de l’ancien au chaton, comme s’il était leur père. Bienveillant, le chef œuvre chaque jour pour la paix dans son clan. Cependant, il est intransigeant sur les erreurs des chats de son clan, quel que soit leur rang. Lorsqu’il a la preuve que quelqu’un a fait une erreur, il n’hésites pas à le punir, mais toujours de façon juste, même si certain appelleraient cela stricte. Notons tout de même que derrière cette attitude sévère, le matou n’en est pas moins affectueux et apprécie les marques d’affection.
De l’extérieur, le chef est dur, et implacable. Il oblige les apprentis à suivre un entraînement très rigoureux et basé sur la force, et condamne la paresse et ceux qui ne font pas suffisamment d’efforts. Cependant, une fois qu’on le connaît, on s’aperçoit que le grand mâle est un cœur tendre, et que l’affection qu’il montre à chacun est réelle et a réellement de l’importance. Il adore les chatons et voudrait en avoir le plus possible, fier de ses valeurs et de ce qu’il pourrait transmettre, mais n’as pas encore trouvé la compagne idéale. Pour le moment, ses enfants, c’est son clan tout entier, et il donnera toutes ses vies pour en protéger le moindre chat, jusqu’au dernier.
Très croyant, le meneur porte une attention particulière au guérisseur, qui est la clé de la réussite selon lui. En effet, si son clan entier préfère se battre et mourir au combat, les guérisseur sont encore plus importants puisqu’ils permettent de garder le clan en vie. Le chef écoute donc attentivement les besoins de son guérisseur (ou sa guérisseuse), et leur voue un très grand respect. Pour lui, le guérisseur est au dessus des guerriers.
Proche du clan des Aurores Boréales, le grand matou est un très grand croyant, et respecte scrupuleusement le code du guerrier. Il ne demande cependant pas à son clan d’être parfait, ni de croire absolument au Clan des Aurores Boréales, et peut concevoir d’autres croyances. Tant qu’un chat est loyal à son clan et à son chef, Aurore des Âmes ne le condamnera pas. Sa seule intransigeance va au clan de l’Éclipse, qu’il considère maudit (à la façon des intouchables Indus) et dont il condamne toute relation positive avec un chat de son clan.
Aurore des Âmes est  ce que l’on pourrait appeler un géant. Grand et massif, il atteint presque un mètre de longueur totale, et pèse près de dix kilos. Il n’est cependant pas gros : son poids assez impressionnant pour un chat de clan s’explique par la masse de muscles qu’il entretient avec minutie. Sa carrure déjà plutôt impressionnante est renforcée par son épais pelage, dont les poils longs sont encore épaissis en hiver. Parlons justement de son poil. Si la base est de couleur blanche à crème, il possède aussi un mélange sophistiqué de tâches rousses et noires, entremêlées dans sa fourrure, et celle-ci peut alors être appelée « calicot ». Enfin, si l’on s’arrête sur les yeux du grand chef, on remarque leur couleur si particulière, et la lueur de défi qui les fait briller comme des améthystes.
Du fait de sa grande taille et de sa carrure, ainsi que de son poil qui n’est pas très utile pour le camouflage, Aurore des Âmes est un piètre chasseur car il n’est pas discret. Cependant, il possède un odorat très performant et une ouïe infaillible. Il est peu agile et mauvais nageur, même si sa puissance physique et son poil épais lui permettent de s’en sortir dans l’eau et lui offrent une résistance au froid. Cependant, il compense son manque d’agilité par sa grande force physique, qui en fait un très bon combattant. De plus, ses crocs et ses griffes, s’ils ne sont pas spécialement aiguisés, n’en sont pas moins puissants et meurtriers, et ses coups de pattes peuvent assommer un chat plus frêle que lui. Étonnement, la carrure du chef est contrecarrée par sa voix douce et veloutée, qui a fait vibrer plus d’un cœur.

Ce que j'ai vécu, de ma naissance à cet instant.


Le soleil entre doucement dans ma tanière, et je cligne des yeux, puis baille à m’en décrocher la mâchoire. L’air est doux, et une brise légère s’engouffre dans ma tanière. Je décide de me lever et d’en sortir, étirant au passage mes pattes engourdies. Je me baisse en passant dehors, ma tanière étant prévue pour plus petit que moi. Remarquez, toutes les tanières sont prévues pour plus petit que moi. Je m’assois devant l’entrée, observant le camp qui s’éveille tout doucement. La saison des feuilles vertes touche à sa fin, et une douce langueur due au retour des beaux jours s’est emparée de mes guerriers.

Alors que quelqu’un s’étire dans la tanière des anciens, je repense à ma mère. Feuille de Givre, l’une des meilleures guerrières du clan. Elle et mon père, Soupir des Cieux, étaient nés en même temps, mais de deux mère différentes. Ils avaient passé leur vie ensemble, chatons puis apprentis, et chassant côte à côte après leurs épreuves. Père était un grand guerrier, tout comme Mère, mais aucun d’eux ne fut Lieutenant. Ils n’en eurent pas le temps. Feuille de Givre attendait une deuxième portée, mais elle ne survécut pas à l’accouchement. Les petits non plus, et mon père en fut dévasté. Même mon prochain passage au rang d’apprenti ne lui faisait plus d’effet. Lui qui avait toujours été si fier, si courageux, je m’aperçois avec le temps que sa force lui venait uniquement de ma mère. Avec elle, il pouvait vivre, être heureux, ressentir. Sans elle, il n’était plus rien.

Après la mort de ma mère et de ses chatons, mon père tomba gravement malade. De ce genre de maladies que rien ne guérit, sauf la mort. Il faiblissait à vue d’œil, refusait de se nourrir et les remèdes du guérisseur n’y pouvaient rien. Alors que j’allais devenir apprenti le lendemain, mon père rendit son dernier soupir et rejoignit le Clan des Aurores Boréales. Le jour où je fus orphelin, je devins apprenti. Et mon mentor n’était autre que Aurore d’une Étoile, qui m’éleva comme un fils et que je considère encore comme un père. Je n’en voulais pas à mon père de m’avoir abandonné, d’avoir préféré la mort plutôt qu’être séparé de ma mère. Je comprenait ce qu’était l’amour, et lui n’en avait jamais eu que pour elle.

Je soupirais et promenait mon regard sur le camp. La patrouille de l’aube venait de croiser celle de la nuit, et j’écoutais le rapport de cette dernière attentivement. Rien de bien intéressant, pas d’intrusions de l’Éclipse durant la nuit. Les proies commençaient à sortir et aujourd’hui serait probablement un bon jour de chasse. Bien. Les apprentis sortaient de la tanière, se dirigeant vers le tas de proies, avant de rejoindre leur mentor. Les plus âgés trépignaient d’impatience de passer les épreuves, mais aucun n’avait encore l’âge de passer celle du clan, alors ils devraient attendre la prochaine pleine lune.

Je me souviens de ma propre impatience. J’étais alors l’un des deux plus vieux apprentis du clan, et lors de la pleine lune, mon mentor et chef avait annoncé que j’étais prêt, comme l’autre apprenti, à passer les épreuves. Nous avions alors commencé par l’Aube. N’étant pas un couard, j’avais fait office de pilier pour l’apprenti du clan de la Lune qui m’accompagnait, et aussi pour les deux autres, même s’ils ne l’auraient jamais avoué. J’étais déjà très grand et massif pour un apprenti, et je devais leur paraître ce qui se rapprochait le plus d’un guerrier.

L’épreuve suivante était celle de la Lune. Je n’était pas spécialement intéressé par cette épreuve, mais je comprenais l’importance des guérisseurs et des plantes que nous rapportions. J’avais toujours eu un profond respect pour les guérisseurs et le clan des Aurores Boréales, aussi je m’étais particulièrement appliqué lors de cette épreuve.

Après le clan de la Lune, nous devions aller au clan du Soleil. Je n’était pas particulièrement friand de cette épreuve, car avec ma grande stature, je n’était pas très agile et plutôt mauvais grimpeur. Mais heureusement, ma grande taille me permis de contourner certains obstacles. Le séjour avec ce clan me marqua bien plus que l’épreuve en elle-même.

L’épreuve à laquelle je pris le plus de plaisir fut celle du Crépuscule. Je retrouvais enfin mon clan après trois lunes à servir chez les autres, et j’avais hâte de devenir Guerrier. Mon mentor aussi était heureux de me revoir, et je compris qu’il était fier de moi. Mais l’épreuve ne devait pas se passer comme prévu. Avec les autres apprentis, nous avions suivi la piste d’un renard. Nous n’étions pas très confiants, mais le renard était petit, et après tout, il nous suffisait d’une touffe de poil de sa tanière du réussir l’épreuve. Sauf que le renard était rusé, et alors que nous entourions sa tanière, ne le voyant pas, l’apprenti du clan de la Lune s’avança. Aussitôt, le renard bondit, et lui sauta à la gorge. En quelques secondes, il était mort devant nos yeux. N’écoutant que ma rage, je me jetais sur le renard, suivi de près par les deux autres apprentis. S’en suivit un combat acharné, où autant les poils du renard que les nôtre volaient dans des gouttes de sang. Grâce à ma taille et à ma force physique, je parvins à maîtriser petit à petit le renard avec l’aide des deux autres apprentis, et ma mâchoire se referma sur sa gorge. Je goûtais son sang dans ma gueule en regardant la lueur de vie s’éteindre dans ses yeux. Et je tuais le renard.

Un mélange de fierté et de peine ancienne remonta dans ma gorge alors que l’une des reines me saluait en emmenant ses petits prendre le soleil. Ce jour là, j’avais perdu l’un de mes plus chers amis, mais j’avais gagné le respect de tout mon clan en rapportant la dépouille du renard. Mais ma colère n’échappa pas à mon mentor, et même si je reçus le nom de Griffe des Âmes, je ne voulais plus de cette reconnaissance. J’avais vengé mon ami en tuant le renard, mais j’étais en colère d’avoir laissé mon ami mourir, et je m’en voulais. J’appris plus tard que mon ami avait reçu le nom de Lune Boréale auprès des guerriers de son clan.

Je souris en voyant mon fidèle Lieutenant, Fléau du Loup, passer auprès de chacun des membres de la patrouille de nuit pour leur dire un mot. Quelques lunes seulement avaient passé depuis mon passage au rang de Guerrier lorsque je le sauvais des griffes d’un blaireau mal luné lors de son épreuve. A l’époque, Flèche Rapide était le Lieutenant, et moi un simple guerrier tentant de faire quelque chose de bien avec mes grandes pattes et mon apprenti. Malheureusement, Flèche Rapide fut empoisonnée par un chat du clan de l’Éclipse qui avait enduit du poison sur ses griffes, et nous nous retrouvâmes bientôt sans Lieutenant. Depuis mon épreuve et la perte du mon ami, j’avais réussi à me réconcilier avec moi-même grâce au sauvetage de Fléau du Loup, aussi mon chef, ancien mentor et à présent ami m’accorda sa confiance malgré mon jeune âge en me confiant le poste de Lieutenant.

Comme Flèche Rapide avant moi et  Fléau du Loup après, je récitais le serment du Lieutenant que les chats de mon clan se transmettent de générations en générations. Je pris alors un deuxième apprenti lorsque le premier eut passé les épreuves, et lorsque Aurore d’une Étoile se retira dans la tanière des Anciens, je devins chef à mon tour. Aujourd’hui, mon apprenti est devenu Guerrier à son tour, et je suis fier des chats de mon clan.


Un petit peu de moi.

Code du règlement: [Dévoré par les âmes]


PUF Oxy
Je suis... un dresseur de licornes et de pokemons de 21 ans ! (Bientôt 22)
Comment avez-vous connu le forum ?Par hasard, en soulevant une frite.
Quelque chose à ajouter? Slurp

•••••••••••••••




Spoiler:
 

Thème
Slurp
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 790
Date d'inscription : 07/04/2017
Chef du Soleil
Voir le profil de l'utilisateur




Aurore des Flammes
Chef du Soleil
Ven 21 Avr - 18:10
Welc à toi petite frite :p

•••••••••••••••



The Ancient Magus Bride coeur
On me dit que je suis fait de flammes. Mais mes flammes ne sont qu'a l'aurore de leur puissance.

Aurore des Flammes vous enflamme d'un regard en #990000
Protective mother:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LGDC : The Sky Clans :: Personnages :: Clan du Crépuscule-
Sauter vers: