RSS
RSS


.
 

 :: Détente :: Tutorat Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment faire 400 mots dans une réponse rp ?

avatar
Messages : 379
Date d'inscription : 07/04/2017
Chef du Crépuscule
Voir le profil de l'utilisateur




Aurore des Âmes
Chef du Crépuscule
Mer 25 Oct - 11:59
Hello les petits chats !

Aujourd'hui, Papy Âmes vous explique comment diable fait-il pour pondre des pavés à tout va dans ses rps. N'ayez crainte, si vous n'y arrivez pas, il y a un début à tout ! Il fut un temps où Papy Âmes faisait aussi quatre lignes bourrées de fautes en priant pour que les admins ne passent pas voir, ou s'ils passaient, comptent 5 lignes !

Pour ce tuto, nous allons prendre pour exemple une réponse déjà toute faite, et nous allons la décortiquer. La réponse en question provient de ce rp, et il s'agit de la deuxième réponse. D'après Libreoffice, ce rp compte 690 mots, sans compter le dialogue d'Écaille de Salamandre ! Attention toutefois, ici nous parlerons de fond et non pas de forme, donc merci de ne pas juger l'orthographe et la grammaire douteux de Papy Âmes.

Première étape : Poser le contexte.

Ici, il s'agit d'une première réponse sur le sujet, donc il est utile de poser le contexte : Où se trouve le personnage, que fait-il avant que l'autre personne arrive, quel est son état d'esprit ?

Exemple :
Une journée somme toute bien tranquille comparée aux récents événements. Seulement, moi, le chef, je n'étais pas tranquille. Le clan de l'Éclipse était divisé, et les rumeurs inquiétantes de la mort de leur chef me laissaient penser que la guerre était proche. Ici, on pose la situation, le contexte extérieur au rp. J'étais fébrile, je ne dormais presque plus, et mon agitation commençait à déborder de mon antre. J'avais peur. Peur de la guerre qui s'annonçait, peur que l'Éclipse ressorte encore plus forte de ces conflits. Peur de devoir protéger mon clan d'une attaque de plus grande ampleur. Et la peur, telle une chatte noire aux taches blanches, se jetais sur moi. Là, je donne les réactions de mon personnage à la situation actuelle, comment réagit-il aux événements récents. Au passage, je personnifie ma peur sous les traits d'Éclipse de Pluie, puisque comme on le découvre au paragraphe suivant, il s'agit d'un rêve.

Je me réveillais en sursaut, à midi passées. Je m'étais endormi à moitié sur mon repas...pitoyable. On sort du rêve, retour à la réalité, on repose le contexte réel. J'avalais le reste de ma souris en quelques bouchées amères et me rallongeais au bord de ma tanière. Je regardais sous mes yeux le clan qui s’agitait, plein de vie. J'étais fatigué. Je décris quelques actions de mon personnage après son réveil, que fait-il avant de voir arriver Écaille de Salamandre. Mon ancien Lieutenant avait disparu depuis des mois, et je n'avais toujours pas trouvé de nouveau Lieutenant...Le clan des Aurores Boréales ne m'avais pas puni pour ne pas en avoir choisi un autre dans la journée, mais je ne savais pas si je méritais réellement leur clémence. En réalité, je ne savais pas si j'avais encore les qualités d'un meneur. Ici, mon personnage s'interroge sur la légitimité de son poste, sur ces capacités à être chef. Il est en proie au doute et a peur du lendemain. Je me levais à nouveau, incapable de rester en place plus de cinq minutes, et m'éloignais vers le fond de ma tanière. Je posais mon front contre la pierre froide, espérant qu'elle m'éclaircisse un peu les idées, en vain. Encore quelques actions sans réelle importance avant de voir arriver l'autre participant au rp.

Deuxième étape : L'arrivée du protagoniste.

Comment mon personnage réagit-il à l'arrivée du second personnage ? Que dit-il, fait il en l'entendant/le voyant arriver ? Comment perçoit-il l'autre personnage et son état d'esprit ?

Soudain, une petite voix que je connaissait bien me demanda à entrer. Je décrit l'entrée en scène du personnage.Bizarre, d'habitude elle déboulait dans ma tanière sans aucune précaution, me débitait tout ce qu'elle voulait me dire d'une voix rapide avant de s’asseoir pour écouter sagement ce que j'avais à dire malgré son empressement. Cela ne lui ressemblait pas. Je décris ensuite mon ressenti face à cette situation inhabituelle, comme Écaille de Salamandre a écrit dans son premier post que la chatte écaille n'as pas l'habitude d'agir comme cela. Je prends toujours en compte ce qu'a écrit la personne, et je décortique, paragraphe par paragraphe, ce que l'autre a écrit pour m'en servir. Je visualise la scène dans mon esprit si nécessaire et j'imagine la façon de réagir de mon personnage face à cette situation.

- Je t'en prie Écaille de Salamandre, entre. Une petite ligne de dialogue pour la politesse, ça ne fais pas de mal. Même si la personne avant moi n'as pas écrit de dialogue venant de moi, si ça n'impacte pas sur ce qu'il dit ensuite, je peux caser des petits dialogues entre ses répliques. Il en est de même pour les réactions de mon personnage, même si la personne en face n'as pas écrit comme je réagit, j'ai le droit de réagir et ne reste pas figé comme une statue sans respirer en attendant que l'autre ai fini sa tirade.

Son comportement m'alarma. Elle avait la tête baissée, et entrait prudemment comme si elle avait une mauvaise nouvelle à m'annoncer. Je réagit à nouveau, pour appuyer l'effet de surprise. Je me levais et vins vers elle, m'apprêtant à prendre la parole, mais elle me prit de vitesse. Enfin, je fais agir mon personnage, mais je respecte le dialogue de l'autre.

Troisième étape : Je réagit au dialogue de l'autre.

Je réagis seulement s'il y en a, et si besoin, je cite son dialogue pour mieux l'exprimer. Attention cependant à ne pas copier-coller tout un dialogue de 10 lignes, c'est inutile, et il vaut mieux exprimer le ressenti de son propre personnage. Encore une fois, il ne faut jamais rester figé sans rien faire ! Votre personnage est vivant, il mérite d'avoir un avis, des sentiments à exprimer même s'il ne les dit pas !

La traîtresse n'est plus, la division de l'Île commence... Ici, je cite mon partenaire de rp, mais il s'agit d'une répétition dans les pensées de mon personnage. Mon cœur manqua un battement. Ce que je craignais, ce dont j'avais rêvé, était bien un signe du clan des Aurores Boréales. Je réagit aux paroles de la guérisseuse, et je fais le lien avec le rêve du début de rp. Je confirmais ce que me disait la guérisseuse, il nous fallait partir pour l'Arbre du Ciel au plus tôt. La peur que je ressentais chez Salamandre me serrait le cœur, et je me décidais à me montrer fort, pour le clan, pour elle... Je réagit au reste de sa première tirade, j'exprime mon accord avec ses paroles (ou mon désaccord si il y a désaccord), et j'extrapole en parlant du ressenti de mon personnage face à une situation potentiellement dangereuse pour la guérisseuse.

- Je pensais avoir encore pas mal de temps pour faire mon tour des clans pour nous réapprovisionner en composants médicinaux pour passer l'hiver, malheureusement avec cette nouvelle, le temps m'est compté, après mon voyage à l'Arbre des Cieux, il me faudra partir faire le tour de l'île au plus vite. Si la prophétie nous engage sur un chemin tortueux alors nous ne sommes plus en sécurité, nous devons être parés à n'importe quelle éventualité... Ici rien de sorcier, je copie-colle le dialogue de mon partenaire de rp. Je casse le rythme de la narration pour éviter trop d'introspection, mon personnage est tout de même à l'écoute de l'autre et s'il ne dit rien, il n'est quand même pas perdu dans ses pensées.

Je ne pus empêcher d'afficher un air inquiet. Je ne voulais pas que ma guérisseuse fasse le voyage seule, en ces temps difficiles. Mais je ne pouvais pas non plus l’accompagner en personne...m’introduire dans les différents clans déclencherait la guerre à coups sûrs. Mon personnage réagit au dialogue précédent de la même façon que précédemment, sauf que cette fois-ci il ne réagit plus "en direct" mais plutôt "en décalé". Il exprime ses sentiments et ses réactions (physiques ou psychologiques) après coup.

Quatrième étape : Je réagit aux actions de l'autre.

Le dialogue, c'est bien, les actions, c'est cool aussi ! Et un personnage, à moins d'être un total psychopathe sans sentiments, réagit forcément à toute action ou tout dialogue. Je décris donc les actions du personnage en face, en indiquant au fur et à mesure ma réaction, physique ou psychologique, à ce que fait l'autre.

La jeune chatte s’inclina devant moi, comportement d’autant plus alarmant qu’elle ne le faisait jamais Je réagit à sa première action., et enchaîna, me promettant son soutien. Encore un dialogue caché ici auquel je réagis. Je souris, pas rassurée pour autant, et sursautais légèrement lorsqu’elle vint frotter sa tête sur mon poitrail. Je me surpris à lui lécher la tête, entre les oreilles. Je n’avais pas réalisé mon affection pour la guérisseuse jusqu’à cet instant. Je réagit à son action, d'abord physiquement (le physique l'emporte très souvent sur le mental) et ensuite psychologiquement, en m'étonnant de mes actes réflexes.

J’avais toujours été affectueux avec mon clan, après tout, ils étaient tous comme mes enfants, et mes paroles leur assuraient au quotidien toute mon affection, mais jamais je ne m’étais montré tactile comme je venais de le faire à l’instant. J'extrapole mes actions en comparant avec ce que je fais habituellement, avec un ou des autres personnages que le sien. Je tentais de me reprendre, sans pour autant m’écarter de la jeune chatte tricolore. J'introduit mon dialogue en deux étapes. Ici, je prépare le terrain. Je me raclais la gorge, reprenant contenance : Et là, j'introduit de façon directe mon dialogue suivant.

Cinquième étape : Je parle.

Parce qu'un rp sans paroles, à moins de s'appeler Petit Silence, c'est quand même un peu embêtant. Une fois les réactions physiques dépassées, et les réflexions intérieures faites, mon personnage qui a réfléchi à ce qu'il allait dire exprime ce qu'il pense.

- Tu as raison Écaille de Salamandre. Je vais réfléchir à l’expédition pour l’Arbre du Ciel. Je réagit aux premières lignes de dialogue de mon partenaire de rp. Concernant ton tour des clans pour t’approvisionner...Es-tu sûre que les plantes que tu cherche ne sont pas sur notre territoire ? Je réagit à la suite du dialogue, en ouvrant une possibilité de réponse pour mon interlocuteur. Si je me contentais de répondre à ces questions, il n'y aurait que peu de possibilités de réponses pour mon partenaire de rp, et il aura peut-être du mal à me répondre de façon correcte et intéressante. J’ai...Je ne veux pas qu’il t’arrive malheur sur les territoires ennemis...Je préférerais que tu parte en même temps que les apprentis, même s’ils ne sont pas encore guerriers, ils passent les épreuves des clans, ils seront suffisamment forts pour te protéger au besoin… J'ajoute des conditions, je discute certains points, bref, j'étoffe mon dialogue. Cette partie n'est pas obligatoire, mais elle ajoute de la qualité à ma réponse et permet à mon partenaire de rp de discuter à son tour mes termes et conditions.

Sixième étape : Je conclus, en ouvrant une possibilité de suite.

La conclusion n'as pas besoin d'être très longue. Elle peut récapituler les pensées de mon personnages sur les dialogues précédents, ou être très courte et ouvrir simplement à une suite. Elle peut aussi donner un peu plus de matière à mon partenaire de rp, pour lui faciliter la réponse. La conclusion n'est en aucun cas obligatoire, et parfois, finir sur une ligne de dialogue peut aider à maintenir le suspens, à exprimer un doute, une interrogation...bref, une conclusion ou une absence de conclusion peuvent en exprimer autant !

Un air soucieux se lisait sur mon visage. J'exprime l'état d'esprit de mon personnage. J’espérais que la guérisseuse suivrait mes conseils une fois notre expédition à l’Arbre du Ciel terminée... Je fais une ouverture, soit pour moi-même soit pour mon partenaire de rp.

Et voilà, avec tout ça, vous avez réussi à faire un joyeux pavé de plus de 600 mots !

Bien entendu, ces étapes ne sont pas toutes obligatoires, et elles peuvent être dans un ordre différent, mais l'idéal, c'est trois points : Une ouverture (exposition de la situation, réaction à l'apparition d'un personnage ou d'une situation), un développement (dialogues et leurs réactions associées), et une conclusion (sous forme de dialogues ou de pensées, d'actions...).

J'espère que ce tutoriel vous aura plu et vous aura aidé, n'hésitez pas à commenter à la suite de ce post. N'hésitez pas non plus à aller par ici pour découvrir avec Papy Âmes comment bien commencer un rp quand on a peu d'inspiration.

N'oubliez surtout pas : Votre personnage pense et vis chaque instant, alors ne le laissez pas statique !

Bon rps à tous !

•••••••••••••••




Spoiler:
 

Thème
Slurp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LGDC : The Sky Clans :: Détente :: Tutorat-
Sauter vers: