RSS
RSS



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 :: Rps terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des jours sombres s'annoncent...[PV Aurore des Âmes] Terminé

avatar
Messages : 159
Date d'inscription : 16/09/2017
Guérisseur du Crépuscule
Voir le profil de l'utilisateur




Écaille de Salamandre
Guérisseur du Crépuscule
Ven 13 Oct - 18:05
Écaille de Salamandre faisait l'inventaire de ses réserves médicinales, il lui fallait aller voir Aurore des Âmes pour l'informer du périple qu'elle allait devoir accomplir comme chaque année à cette période. Elle allait devoir faire le tour des territoires de l'île pour trouver tout ce dont elle aurait besoin pour la saison des neiges et une bonne partie de l'année. Ainsi son chef saurait où la trouver si besoin il y avait ou alors où chercher s'il lui arrivait malheur. Rangeant les dernières herbes qui traînaient encore à ses pattes, la guérisseuse regarda son étalage avec scepticisme. Elle avait un mauvais pressentiment, quelque chose ne tournait pas rond, elle le sentait mais elle n'avait aucune idée de ce que ça pouvait être. Elle lécha ses pattes avant et les passa sur ses oreilles, essayant de dissiper son malaise et de se convaincre que tout allait bien.

Elle sortit de sa tanière et s'étira sous les rayons du soleil qui éclairaient son pelage tricolore. Puis soudain elle se figea et son regard se voila, le museau levé vers les cieux. Elle avait tous ses sens en alerte mais était complètement absente, à des années lumières de l'instant présent.

Lorsqu'elle revint à elle et reprit ses esprits, un frisson secoua l'échine d’Écaille de Salamandre. Elle regarda autour d'elle frénétiquement comme si elle avait le diable aux trousses. Non loin, elle entendit deux guerriers discuter de la rumeur disant que le chef du Clan de l’Éclipse ne serait plus et cela accentua le sentiment d'urgence qui s'était emparé d'elle. Elle se rua alors à la tanière d'Aurore des Âmes avant de s'y arrêter juste devant et de se refaire une toilette rapidement. Elle qui d'ordinaire déboulait dans la tanière de son chef comme un chaton plein d'énergie qui aurait envie de jouer lorsqu'elle venait le voir pour lui dire bonjour et discuter avec lui, cette fois s'annonça d'une petite voix avant d'entrer d'un pas lent, les yeux rivés sur le sol et la tête baissée. La minette s'efforçait de paraître calme mais l'inquiétude transparaissait clairement dans son regard et sa voix.

- Aurore des Âmes..as-tu entendu les rumeurs de l'île ? Eclipse de Pluie ne serait plus...Et il semblerait que le Clan des Aurores Boréales confirme ce qui se dit, du moins j'imagine. "La traîtresse n'est plus, la division de l'île commence." Que va-t-il donc se passer à présent ? Allons-nous donc tous entrer en guerre ? Il nous faut faire un voyage à l'Arbre des Cieux au plus vite Aurore des Âmes, toi pour partager les rêves du Clan des Aurores Boréales et moi pour mon pèlerinage de cette lune et essayer d'en apprendre un peu plus...

La minette tricolore parlait tellement vite qu'elle respirait à peine entre deux phrases. Écaille de Salamandre ne s'était jamais retrouvée si démunie devant l'avenir en tant que guérisseuse officielle du clan et elle avait peur de faire une erreur, de mal interpréter quelque chose, quelque chose qui pourrait les mener à leur perte. La féline avait peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas réussir à protéger son clan comme elle le devait. Sans laisser le temps à son chef de lui répondre, elle continua, moins vite mais tout aussi grave.

- Je pensais avoir encore pas mal de temps pour faire mon tour des clans pour nous réapprovisionner en composants médicinaux pour passer l'hiver, malheureusement avec cette nouvelle, le temps m'est compté, après mon voyage à l'Arbre des Cieux, il me faudra partir faire le tour de l'île au plus vite. Si la prophétie nous engage sur un chemin tortueux alors nous ne sommes plus en sécurité, nous devons être parés à n'importe quelle éventualité...

Enfin la jeune chatte fit une pause, et se remit à respirer, se calmant par la même occasion pour s'incliner devant son chef, ce qu'elle ne faisait jamais habituellement.

- Quoi qu'il se passe, et quoi qu'il arrive Aurore des Âmes tu as mon soutien indéfectible, je te suivrai qu'elles que soient tes décisions. Tu as toujours été juste et je sais que tu feras ce qu'il y a de mieux pour le clan.

Enfin elle se redressa et vint frotter sa tête contre le poitrail du grand mâle calicot, lui montrant son soutien et cherchant son réconfort. Il avait toujours l'air si sûr de lui, de ce qu'il faisait. Et pourtant, bien qu'il soit chef il n'échappait pas aux marques d'affections de la jeune guérisseuse qui le traitait comme elle  traitait le reste du clan. Au début, cela avait peut-être eu le don de l'agacer ou de le surprendre, mais la minette n'avait jamais changé de comportement et ce n'était pas près d'arriver. Aurore des Âmes, faisait lui aussi partie des bébés d’Écaille de Salamandre.

•••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 571
Date d'inscription : 07/04/2017
Chef du Crépuscule
Voir le profil de l'utilisateur




Aurore des Âmes
Chef du Crépuscule
Dim 15 Oct - 13:59
Une journée somme toute bien tranquille comparée aux récents événements. Seulement, moi, le chef, je n'étais pas tranquille. Le clan de l'Éclipse était divisé, et les rumeurs inquiétantes de la mort de leur chef me laissaient penser que la guerre était proche. J'étais fébrile, je ne dormais presque plus, et mon agitation commençait à déborder de mon antre. J'avais peur. Peur de la guerre qui s'annonçait, peur que l'Éclipse ressorte encore plus forte de ces conflits. Peur de devoir protéger mon clan d'une attaque de plus grande ampleur. Et la peur, telle une chatte noire aux taches blanches, se jetais sur moi.

Je me réveillais en sursaut, à midi passées. Je m'étais endormi à moitié sur mon repas...pitoyable. J'avalais le reste de ma souris en quelques bouchées amères et me rallongeais au bord de ma tanière. Je regardais sous mes yeux le clan qui s’agitait, plein de vie. J'étais fatigué. Mon ancien Lieutenant avait disparu depuis des mois, et je n'avais toujours pas trouvé de nouveau Lieutenant...Le clan des Aurores Boréales ne m'avais pas puni pour ne pas en avoir choisi un autre dans la journée, mais je ne savais pas si je méritais réellement leur clémence. En réalité, je ne savais pas si j'avais encore les qualités d'un meneur. Je me levais à nouveau, incapable de rester en place plus de cinq minutes, et m'éloignais vers le fond de ma tanière. Je posais mon front contre la pierre froide, espérant qu'elle m'éclaircisse un peu les idées, en vain. Soudain, une petite voix que je connaissait bien me demanda à entrer. Bizarre, d'habitude elle déboulait dans ma tanière sans aucune précaution, me débitait tout ce qu'elle voulait me dire d'une voix rapide avant de s’asseoir pour écouter sagement ce que j'avais à dire malgré son empressement. Cela ne lui ressemblait pas.


- Je t'en prie Écaille de Salamandre, entre.

Son comportement m'alarma. Elle avait la tête baissée, et entrait prudemment comme si elle avait une mauvaise nouvelle à m'annoncer. Je me levais et vins vers elle, m'apprêtant à prendre la parole, mais elle me prit de vitesse. La traîtresse n'est plus, la division de l'Île commence...Mon cœur manqua un battement. Ce que je craignais, ce dont j'avais rêvé, était bien un signe du clan des Aurores Boréales. Je confirmais ce que me disait la guérisseuse, il nous fallait partir pour l'Arbre du Ciel au plus tôt. La peur que je ressentais chez Salamandre me serrait le cœur, et je me décidais à me montrer fort, pour le clan, pour elle...


- Je pensais avoir encore pas mal de temps pour faire mon tour des clans pour nous réapprovisionner en composants médicinaux pour passer l'hiver, malheureusement avec cette nouvelle, le temps m'est compté, après mon voyage à l'Arbre des Cieux, il me faudra partir faire le tour de l'île au plus vite. Si la prophétie nous engage sur un chemin tortueux alors nous ne sommes plus en sécurité, nous devons être parés à n'importe quelle éventualité...

Je ne pus empêcher d'afficher un air inquiet. Je ne voulais pas que ma guérisseuse fasse le voyage seule, en ces temps difficiles. Mais je ne pouvais pas non plus l’accompagner en personne...m’introduire dans les différents clans déclencherait la guerre à coups sûrs. La jeune chatte s’inclina devant moi, comportement d’autant plus alarmant qu’elle ne le faisait jamais, et enchaîna, me promettant son soutien. Je souris, pas rassurée pour autant, et sursautais légèrement lorsqu’elle vint frotter sa tête sur mon poitrail. Je me surpris à lui lécher la tête, entre les oreilles. Je n’avais pas réalisé mon affection pour la guérisseuse jusqu’à cet instant.

J’avais toujours été affectueux avec mon clan, après tout, ils étaient tous comme mes enfants, et mes paroles leur assuraient au quotidien toute mon affection, mais jamais je ne m’étais montré tactile comme je venais de le faire à l’instant. Je tentais de me reprendre, sans pour autant m’écarter de la jeune chatte tricolore. Je me raclais la gorge, reprenant contenance :


- Tu as raison Écaille de Salamandre. Je vais réfléchir à l’expédition pour l’Arbre du Ciel. Concernant ton tour des clans pour t’approvisionner...Es-tu sûre que les plantes que tu cherche ne sont pas sur notre territoire ? J’ai...Je ne veux pas qu’il t’arrive malheur sur les territoires ennemis...Je préférerais que tu parte en même temps que les apprentis, même s’ils ne sont pas encore guerriers, ils passent les épreuves des clans, ils seront suffisamment forts pour te protéger au besoin…

Un air soucieux se lisait sur mon visage. J’espérais que la guérisseuse suivrait mes conseils une fois notre expédition à l’Arbre du Ciel terminée...

•••••••••••••••



Merci à Feufeu pour cette signa bave
Spoiler:
 

Thème
Slurp
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 159
Date d'inscription : 16/09/2017
Guérisseur du Crépuscule
Voir le profil de l'utilisateur




Écaille de Salamandre
Guérisseur du Crépuscule
Dim 15 Oct - 21:00
Écaille de Salamandre qui avait fermé les yeux quand elle s'était collée à son meneur les rouvrit précipitamment lorsqu'elle le sentit répondre à son étreinte, lui léchant la tête, entre les oreilles et ronronna. Depuis quand Aurore des Âmes lui rendait-il ses marques d'affection ? Cela troubla la jeune chatte qui ne fit aucune remarque à ce sujet. Ce n'était vraiment pas le moment, bien qu'une conversation légère aurait été la bienvenue dans l'atmosphère pesante et pressante qui s'était installée dans la tanière suite aux prédictions de la guérisseuse. Elle avait toujours été ainsi avec son chef, comme elle l'était avec le reste du clan et elle lui vouait aussi une profonde admiration.

Aurore des Âmes était un chat droit, honnête, juste et strict. Cela aurait pu paraître négatif, mais il était respecté par son autorité naturelle et ses lois. C'était un honneur de faire partie du Clan du Crépuscule et chaque félin le composant en étaient fiers. Mais dernièrement, avec la disparition soudaine et mystérieuse de Fléau de Loup, son lieutenant, il semblait s'être un peu renfermé sur lui même et n'avait toujours pas choisi de successeur. Ce qui avait d'ailleurs inquiété plus d'un guerrier et ancien mais la jeune guérisseuse qui n'avait rien vu de la part du Clan des Aurores Boréales manifestant sa colère, s'était empressée de rassurer tout le monde et de dire que ce n'était pas grave, qu'on ne savait pas si le lieutenant était encore en vie et si il allait revenir, et cela avait un temps soit peu temporisé les choses. Cependant avec les rumeurs sur le Clan de l'Eclipse, le sujet du remplacement reviendrait tôt ou tard sur le tapis et Aurore des Âmes devrait agir.

Écaille de Salamandre se rendit compte du changement qui venait de s'opérer à l'instant entre eux, mais repoussa ces pensées dans un coin de sa tête. Ce qui ne fut pas si simple que ça puisque la minette se mit à se souvenir de tout le temps qu'elle et Aurore des Âmes passaient ensemble. Certes c'était parfois des discussions très sérieuses comme celle d'aujourd'hui mais la plupart du temps c'était des conversations légères souvent menées par elle-même devant un chat dubitatif et sur la réserve mais toujours bienveillant et tendre. Elle se surprit à repenser à toutes ces fois où elle l'avait couvert ou conseillé, notamment avec la succession de son lieutenant. Ils se soutenaient mutuellement et parlaient parfois pendant des heures du fonctionnement du camp et de choses qui ne concernait sans doute pas la guérisseuse. Mais jusque maintenant, il ne lui avait jamais témoigné plus d'affection que ça, malgré leur proximité.

La jeune guérisseuse releva la tête vers son chef lorsqu'il se racla la gorge et prit soin de l'écouter attentivement, sans pour autant s'éloigner de lui.

- Tu as raison Écaille de Salamandre. Je vais réfléchir à l’expédition pour l’Arbre du Ciel. Concernant ton tour des clans pour t’approvisionner...Es-tu sûre que les plantes que tu cherche ne sont pas sur notre territoire ? J’ai...Je ne veux pas qu’il t’arrive malheur sur les territoires ennemis...Je préférerais que tu parte en même temps que les apprentis, même s’ils ne sont pas encore guerriers, ils passent les épreuves des clans, ils seront suffisamment forts pour te protéger au besoin…

Écaille de Salamandre secoua doucement la tête de façon négative avant de lui répondre.

- Malheureusement non Aurore des Âmes, je veux être parée à tout et les herbes de notre territoire ne suffiront pas à cela. J'ai déjà commencé à récolter ce qu'il me fallait chez nous mais ce tour des clans s'avère indispensable surtout avec la menace qui pèse à présent sur nous...J'ai déjà reçu l'autorisation d'Aurore des Flammes qui m'a assuré que je serais en sécurité. Nous nous sommes croisés il y a peu à la frontière alors que je ramassais justement des plantes. Bien sûr...c'était avant les rumeurs même si je ne pense pas que le meneur du Soleil soit du genre à modifier ou trahir sa parole du jour au lendemain. Si telle est ta volonté je partirais avec les apprentis, ça ne me pose aucun problème. Et..si tu juges le danger vraiment trop grand, alors je me passerais de cette aventure, et je me débrouillerais, tu le sais bien, j'arriverais à trouver quelque chose mais j'ai bien peur que si des attaques ou des maladies surviennent, nous ne tenions pas longtemps...

Son regard sur la fin ne pu cacher son inquiétude, Écaille de Salamandre n'avait reçu aucun signe de plus de la part du Clan des Aurores Boréales lui disant que de telles choses arriveraient mais elle avait de mauvais pressentiments et voulait de toutes ses forces que tout le clan ressorte indemne de cette discorde, ce qui était pour son plus grand désarroi moins sûr...

•••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 571
Date d'inscription : 07/04/2017
Chef du Crépuscule
Voir le profil de l'utilisateur




Aurore des Âmes
Chef du Crépuscule
Dim 22 Oct - 18:08
Comme je le craignais, ma chère guérisseuse ne se satisferait pas des plantes de notre territoires. Je savais, même sans m’y connaître plus que cela en plantes, que nous n’étions pas connus pour la variété de nos plantations, mais en ces temps troublés, j’avais peur que nous ne puissions bientôt pas faire autrement que de nous en passer. Bien sûr, elle avait raison. Nos remèdes étaient au plus bas, et avec la saison des neiges qui arrivait, nous ne survivrions pas bien longtemps sans elle. Et sans ses plantes. J’adressais une rapide prière au clan des Aurores Boréales, le remerciant de nous avoir envoyé les plantes et les guérisseurs, sans quoi nos clans ne seraient plus à l’heure qu’il était.

L’espace d’un instant, j’avais envie de ne plus être chef, de redevenir un chaton, jouant dans la caverne aux diamants sans se préoccuper des réserves de plantes ou de gibier, de l’Éclipse ou des autres clans. Mais je savais que si je fuyais le rôle qui m’avait été accordé par le clan des Aurores Boréales, si je reniais la volonté de mes ancêtres, jamais je ne pourrais me regarder en face dans une mare. Jamais je ne pourrais regarder Salamandre en face. Elle me comprenais, m’approuvais parfois, me réprimandait et me couvrait l’instant d’après auprès de mes guerriers. Elle était un pilier sur lequel je pouvais m’appuyer, lorsque je faiblissais. Reste fort lorsque tu te sens faible, brave lorsque tu as peur. Un mantra que je ne cessais de me répéter, encore et toujours, pour surmonter la charge de chef qui me pesait tous les jours un peu plus, mais que je portais toujours avec fierté.

Heureusement, Aurore des Flammes avait toujours entretenu de bonnes relations avec moi, et il avait accepté que la guérisseuse fasse un tour chez eux pour ses plantes. Bien entendu, je permettrais à leur guérisseur, même si je ne le connaissais pas encore, de faire un tour chez nous lorsqu’il en ferais la demande. J’étais méfiant à cause des désertions du clan de l’Éclipse, mais j’étais sûr que le meneur du Soleil n’accepterais jamais un chat d’un autre clan comme guérisseur, voire même comme guerrier.


- Bien sûr, tu as raison. Nous ne tiendrions pas longtemps sans toi ou tes remèdes. Juste...Fais attention. Particulièrement lorsque tu passera par le clan de la Lune. On raconte qu’ils accueillent des chats déserteurs de l’Éclipse, et je ne veux pas qu’il t’arrive malheur. Qu’il vous arrive malheur. Si nous devons nous passer des plantes de la Lune, tu pense que celles des autres clans suffiront ?

J’espérais qu’elle me dise que oui, mais je ne faisais pas d’illusions. Avec le jardin des fleurs, le clan de la Lune était celui qui ne manquais jamais de remèdes. Il me vint une idée, mais je n’étais pas sûre que ma confidente et meilleure conseillère n’approuve ma décision.

- Écoute…Je voudrais donner l’ordre aux guerriers de ne pas laisser les chats de l’Éclipse pénétrer sur nos territoires. Mais d’un autre côté, je ne veux pas offenser le clan des Aurores Boréales en refusant l’hospitalité à des femelles pleines ou à des chatons, qui risqueraient de mourir...Qu’en penses-tu ? Je ne veux pas affaiblir le clan en acceptant tout le monde comme le fait le clan de la Lune, mais je ne peux pas laisser mourir des bébés…

La peur rampait en moi comme un serpent insidieux. Mon clan dont j’étais si fier, dont les guerriers étaient le plus durement et le plus efficacement entraînés, pourrait tomber en un instant si j’acceptais des ennemis parmi mes rangs. Mais une malédiction des Aurores Boréales pouvait aussi être à craindre si je laissais mourir des petits sur mon territoire...

•••••••••••••••



Merci à Feufeu pour cette signa bave
Spoiler:
 

Thème
Slurp
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 159
Date d'inscription : 16/09/2017
Guérisseur du Crépuscule
Voir le profil de l'utilisateur




Écaille de Salamandre
Guérisseur du Crépuscule
Lun 23 Oct - 0:41
Écaille de Salamandre regarda son chef en attendant la suite. Sa réponse n'avait pas l'air de le rassurer, ni d'être celle qu'il attendait au vu de sa mine résignée et inquiète. Elle aurait aimé pouvoir lui dire ce qu'il voulait entendre. Lui dire qu'elle n'avait pas besoin de quitter le clan. Que la saison des neiges serait facile. Que le clan de l'Eclipse n'attaquerait plus. Qu'ils pourraient vivre en paix. Que tout irait bien. Et bien qu'elle espérait de tout son cœur que tout irait bien, elle ne pouvait dire tout ça au grand mâle tricolore qui était prés d'elle parce que rien n'était moins sûr. Surtout avec l'Assemblée toute proche et un Clan dont on ne savait pas ce qu'il allait advenir malgré le fait qu'il ne soit pas sous la protection du Clan des Aurores Boréales. Elle ne pouvait alors lui dire que la vérité, que ce qu'elle savait comme envisageable et le plus sage possible.

L'espace d'un instant, la jeune guérisseuse sentit tout le désarroi d'Aurore des Âmes, elle sentit en lui cette vulnérabilité et cela la toucha autant que cela l'effraya. Encore devant lui, elle se plaça à son côté, le soutenant. Il avait l'air tellement dépassé par la situation, tellement désarmé face aux événements et à ce qui risquait d'arriver. Heureusement Aurore des Âmes savait se contrôler et ses moments de faiblesse étaient inconnus du clan. Seule la jeune chatte tricolore savait à quel point le chef tremblait pour son clan.

Puis le matou calicot reprit ses esprits et revint à la conversation, regardant Écaille de Salamandre alors qu'il lui parlait.

- Bien sûr, tu as raison. Nous ne tiendrions pas longtemps sans toi ou tes remèdes. Juste...Fais attention. Particulièrement lorsque tu passera par le clan de la Lune. On raconte qu’ils accueillent des chats déserteurs de l’Éclipse, et je ne veux pas qu’il t’arrive malheur. Qu’il vous arrive malheur. Si nous devons nous passer des plantes de la Lune, tu pense que celles des autres clans suffiront ?

Elle allait lui répondre mais il ne lui en laissa pas le temps enchaînant sur un autre sujet, comme si il redoutait la réaction qu'elle allait avoir en l'écoutant.

- Écoute…Je voudrais donner l’ordre aux guerriers de ne pas laisser les chats de l’Éclipse pénétrer sur nos territoires. Mais d’un autre côté, je ne veux pas offenser le clan des Aurores Boréales en refusant l’hospitalité à des femelles pleines ou à des chatons, qui risqueraient de mourir...Qu’en penses-tu ? Je ne veux pas affaiblir le clan en acceptant tout le monde comme le fait le clan de la Lune, mais je ne peux pas laisser mourir des bébés…

Écaille de Salamandre s'attendait à tout sauf à ça ! La surprise était évidente sur ses traits mais elle se ressaisit bien vite et reprit les choses dans l'ordre. Passer l'hiver sans les plantes du clan de la Lune ? La guérisseuse fit rapidement le tour des plantes qu'elle devait normalement aller chercher là-bas et pencha la tête sur le côté alors qu'elle réfléchissait.

- Faire sans les plantes du Clan de la Lune ? Hmm je n'ai pas beaucoup d'herbes à aller chercher là-bas, certaines poussent même sur notre propre territoire. Pour celles qui ne poussent que là-bas, je peux en trouver d'autres dans les autres clans qui feront office de substitut. Cela ne me semble pas infaisable en effet. Si tu préfères que je ne passe pas par là, alors je n'irais pas. Nous avons un moyen de faire autrement et je ne veux pas t'inquiéter davantage. Mais quoi qu'il en soit, même dans les autres clans je serais prudente, c'est promis.

Elle reposa alors sa tête sur le poitrail d'Aurore des Âmes, écoutant au passage son cœur battre la chamade sûrement à cause de l'anxiété. Comme elle aimerait lui enlever toutes ses peurs, tous ses doutes, depuis quand n'avait-il pas été serein ? Écaille de Salamandre ronronna un instant tout contre lui et sans s'écarter reprit d'une voix plus douce encore qu'avant.

- Je t'ai toujours dis que tu étais quelqu'un de juste Aurore des Âmes, quelqu'un de juste et de droit. Le Clan des Aurores Boréales ne t'en voudra pas de chasser un clan qu'ils considèrent comme banni et traître à leurs lois. Mais tu sais comme moi qu'un chaton ne choisit pas l'endroit où il naît. Seras-tu capable de voir tes chasseurs attaquer, repousser un chaton qui sait sans doute à peine marcher et qui ne comprend rien de ce qui lui arrive ? Seras-tu capable d'accueillir ces chatons au sein de ton clan et de les élever comme si ils étaient vraiment des nôtres ? Seras-tu assez patient pour leur apprendre tout ce qu'ils ne savent pas ? Pour leur enseigner toute l'importance du Clan des Aurores Boréales et ce que cela implique dans nos vies à tous ? Seras-tu prêt à oublier leur origine ? Si ta première réponse est oui et si une de tes  réponses aux questions qui suivent la première est non alors ce n'est pas la peine. Le Clan des Aurores Boréales ne s'attend pas forcément à ce que tu accueilles les traîtres mais elle s'attend à ce que si tu décides de le faire que ce soit des chatons ou autres, que tu le fasses de façon impartiale et dévouée. Si j'avais été à ta place, sans doute aurais-je accepté d'aider ces petits êtres qui ont encore tant à apprendre et qui n'ont rien demandé, pas même de venir au monde. Mais je n'aurais sans doute pas accueillit ceux qui ne croient pas au Clan des Aurores Boréales et qui ne comptent jamais y croire, ceux là nos ancêtres ne les accepteraient même pas. A présent c'est à toi de faire un choix, je t'ai dis que quoi que tu déciderais je te suivrais dans tes choix et je maintiens cette promesse. Fais ce qui te semble juste, comme d'habitude Aurore des Âmes.

Elle termina sa tirade en relevant la tête vers le meneur, elle attendait une réponse mais en même temps elle voulait le rassurer, lui donner la force nécessaire pour surmonter tout ça, quitte à le laisser voir dans ses yeux, l'affection, l'admiration et la confiance qu'elle avait en lui.

•••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 571
Date d'inscription : 07/04/2017
Chef du Crépuscule
Voir le profil de l'utilisateur




Aurore des Âmes
Chef du Crépuscule
Mar 24 Oct - 22:44
Comme je m’en doutais venant de ma chère guérisseuse, elle commença par répondre à la première de mes questions. Je l’écoutais, attentif, sentant qu’elle partageais mon inquiétude, même si elle ne devais pas autant être effrayée que moi par le bien-être du clan. Bien sûr, elle s’inquiétait, mais la charge qui pesait sur ses épaules était moindre, puisque moi seul devait décider si j’envoyais mes troupes au combat, ou quand je devais risquer une vie pour tenter d’en sauver d’autres. Elle ne faisait que subir les conséquences de mes actes, et la volonté de mère nature. Je n’en reconnaissait pas moins son importance pour le clan, et j’étais certain que sans elle, il y aurait eu bien longtemps que je serais devenu fou à lier.

J’aurais aimé, dans une autre vie, qu’elle soit une simple guerrière, j’aurais pu non seulement la nommer Lieutenant, mais aussi, peut-être, me permettre ce que je réprimais au fond de mon cœur. Mais pour le moment, je devais me concentrer sur l’avenir de mon clan. Ça n’était pas le moment d’offenser le clan des Aurores Boréales avec des pensées impures, des idées qui pourraient faire chuter mon clan de l’intérieur sans que j’ai la moindre prise sur les événements. Et je ne pouvais pas me permettre de lâcher prise. Je devais être un exemple, me montrer fort, résister, me battre.

J’étais un peu rassuré qu’Écaille de Salamandre puisse composer sans nécessairement aller sur le territoire de la Lune, même si d’un autre côté, je savais qu’il serait mieux pour tous que ma guérisseuse passe chez eux. Même si leur plantes ne sont pas rares, un passage supplémentaire ne ferait pas de mal aux réserves de plantes du clan. J’y réfléchirais en temps voulu, et puis de toute façon, l’assemblée était proche, nous verrions bien si Aurore de l’Espérance accepterais de nous laisser passer. Mais cela me rassurait tout de même que Salamandre ne soit pas obligée d’y aller.

Avant de répondre à ma dernière question, celle qui me taraudait le plus, la chatte tricolore colla une nouvelle fois sa tête contre mon poitrail de géant. Mon cœur rata un battement, et je ronronnais à l’unisson avec elle, timidement, du fond de ma poitrine.


- Je t'ai toujours dis que tu étais quelqu'un de juste Aurore des Âmes, quelqu'un de juste et de droit. Le Clan des Aurores Boréales ne t'en voudra pas de chasser un clan qu'ils considèrent comme banni et traître à leurs lois. Mais tu sais comme moi qu'un chaton ne choisit pas l'endroit où il naît.

Je savais qu’elle avait raison, bien sûr, mais la haine au fond de mon cœur envers ceux qui avaient tué tant des nôtres avait raison de mon bon sens. Je ne voulais pas que mon aveuglement provoque la mort d’innocents, et d’un autre côté, je ne pouvais pas laisser l’ennemi pénétrer au cœur de nos terres, et mettre en péril mon clan.

- Seras-tu capable de voir tes chasseurs attaquer, repousser un chaton qui sait sans doute à peine marcher et qui ne comprend rien de ce qui lui arrive ? Seras-tu capable d'accueillir ces chatons au sein de ton clan et de les élever comme si ils étaient vraiment des nôtres ? Seras-tu assez patient pour leur apprendre tout ce qu'ils ne savent pas ? Pour leur enseigner toute l'importance du Clan des Aurores Boréales et ce que cela implique dans nos vies à tous ? Seras-tu prêt à oublier leur origine ? Si ta première réponse est oui et si une de tes  réponses aux questions qui suivent la première est non alors ce n'est pas la peine.

Tant de questions, aux réponses parfois évidentes, parfois non. Attaquer un chaton, moi qui considérait mon clan comme une grande famille dont tous seraient mes enfants, je ne pouvais m’y résoudre. Si je n’avais pas connaissance de l’origine de chatons perdus, bien sûr que je les accueillerait. Mais un chaton de l’Éclipse ? Comment savoir si celui là sera fidèle au clan, et aux Aurores Boréales ? Je levais la tête vers les diamants qui parsemaient les grottes dans lesquelles nous nous étions installés. Comment savoir si un chaton ou sa mère ne se retournerait pas contre nous plus tard, lorsqu’ils auraient été soignés, nourris, logés ? Mon âme était remplie de doutes, et j’avais du mal à discerner la volonté du clan des Aurores Boréales.

- Oh, grand chats du clan des disparus, comment savoir ?

J’avais murmuré cette phrase, les yeux toujours fixés dans mes pensées et sur les diamants. J’étais si fatigué...Je posais un instant ma tête sur l’épaule de la chatte écaille, enfouissant mon museau dans son cou. J’avais besoin de son réconfort, et la décision difficile qui s’annonçait ne devrais pas être prise à la légère. J’avais besoin de temps. J’avais aussi besoin d’un Lieutenant. Mais personne ne m’avais été envoyé pour ce rôle. Personne.

- Tu as raison. Je veux parler au clan des Aurores Boréales, peut-être les grands chats des temps anciens me dirons ce qu’ils préfèrent. En attendant, les chatons et les femelles pleines auront le droit de demander asile. Mais il faudra qu’ils soient séparés du clan, et ils seront considérés comme des prisonniers. S’ils sont blessés, je t’autorise à les soigner, mais je ne veux pas que tu mette en péril le reste du clan pour eux. Nous verrons en temps voulu où les installer.

Je m’étais légèrement écarté de la guérisseuse avant de parler, la regardant droit dans les yeux. Je comprenais le poids de son regard, ce regard qui ne jugeait jamais, mais qui exprimait tant ! Tellement de confiance, d’admiration et d’affection que je ne méritais probablement pas. Rien ne m’importait plus que ce regard là.

Le PS cadeau:
 

•••••••••••••••



Merci à Feufeu pour cette signa bave
Spoiler:
 

Thème
Slurp
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 159
Date d'inscription : 16/09/2017
Guérisseur du Crépuscule
Voir le profil de l'utilisateur




Écaille de Salamandre
Guérisseur du Crépuscule
Mer 8 Nov - 18:01
Malgré l'avis et conseil que lui donna la jeune guérisseuse, Aurore des Âmes ne semblait pas plus avancé. Il paraissait même plus perdu et indécis que jamais, ce qui inquiéta d'autant plus Écaille de Salamandre pas parce qu'elle avait l'impression que son rôle de chef lui échappait mais parce qu'elle voyait de plus en plus le jeune chaton en lui. On aurait dit qu'il supportait de moins en moins ses responsabilités bien qu'il les ait très à cœur et qu'il les remplisse parfaitement, à sa façon et du mieux qu'il le pouvait. Elle voulait faire tellement plus pour l'aider et pourtant son rôle de guérisseuse l'en empêchait. Pour la première fois depuis que le Clan des Aurores Boréales l'avait destinée à la voie de la guérison, elle regrettait d'avoir prêté ses serments sacrés, ceux là même qui aujourd'hui l'empêchait de soigner l'esprit et le cœur du félin qui comptait le plus à ses yeux. Écaille de Salamandre fut troublée par ses pensées si peu dignes d'une guérisseuse et baissa la tête en fermant les yeux comme pour s'excuser auprès de ses ancêtres.

Puis d'un même soupir, les deux félins calicots encore serrés l'un contre l'autre levèrent la tête vers la cavité qui servait à la fois de plafond à l'antre du chef et de protection sur tout le camp. Ils n'avaient sans doute pas les mêmes pensées à cet instant précis, mais ils avaient tout deux besoin de leurs ancêtres, pour les rassurer, les guider. Écaille de Salamandre se laissa un instant portée par la beauté de la paroi de la grotte incrustée de diamants. Chacun d'entre eux scintillaient comme les étoiles de la toison argentée, comme ceux qui veillaient sur eux depuis la nuit des temps. Qu'aurait pensé Pluie d'Automne de son élève ? De ce qui envahissait son cœur à mesure que les jours passaient ? De la façon dont elle appréhendait les prochains événements ?

- Oh, grands chats du clan des disparus, comment savoir ?

Le murmure de son chef à leurs ancêtres ramena la guérisseuse sur terre et elle sentit aussitôt après le museau d'Aurore des Âmes fourrager dans son cou comme s'il y cherchait du réconfort. La jeune chatte ferma les yeux et se mit à ronronner, projetant autant qu'elle le pouvait toute sa force, sa confiance et son amour au grand mâle tricolore. Puis le meneur du Clan du Crépuscule s'écarta de la minette, qui ressentit alors un grand froid et un grand vide, avant de s'adresser de nouveau à elle, plongeant son regard améthyste dans celui dévoué de la guérisseuse.

- Tu as raison. Je veux parler au clan des Aurores Boréales, peut-être les grands chats des temps anciens me dirons ce qu’ils préfèrent. En attendant, les chatons et les femelles pleines auront le droit de demander asile. Mais il faudra qu’ils soient séparés du clan, et ils seront considérés comme des prisonniers. S’ils sont blessés, je t’autorise à les soigner, mais je ne veux pas que tu mettes en péril le reste du clan pour eux. Nous verrons en temps voulu où les installer.

Écaille de Salamandre hocha la tête avec déférence, signe qu'elle avait compris et qu'elle ferait selon la volonté de son chef.

- Nous ferons donc ainsi. Quand veux-tu partir pour l'Arbre des Cieux ? Dois-je prévenir certains félins pour qu'ils nous accompagnent ? demanda la jeune chatte calicot.

Ils devaient malheureusement revenir à des choses plus pragmatiques. Plus urgentes. Un éclair de tristesse passa dans le regard de la féline, tristesse qu'elle dissimula aussi vite qu'elle le pu en détournant la tête. Elle n'avait pas le choix, elle devait être prête à recevoir ces chats venant de l'Eclipse s'il s'en présentait, se préparer pour son pèlerinage à l'Arbre Mystique, pour l'Assemblée et pour son tour des clans. Elle devait oublier les battements désordonnés de son cœur car bien qu'elle le voulait, elle ne pouvait pas l'aimer, elle n'en avait pas le droit. Et pourtant tout au fond, une petite voix lui murmurait à quel point elle ne savait pas encore combien elle en était éprise.

•••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 571
Date d'inscription : 07/04/2017
Chef du Crépuscule
Voir le profil de l'utilisateur




Aurore des Âmes
Chef du Crépuscule
Mar 21 Nov - 23:06
Ma guérisseuse avait compris ce que j’attendais d’elle, et elle approuvait mon choix. Je savais que dans le cas contraire, elle aurait aussitôt fait part de son avis, à sa façon elle m’aurait fait comprendre son désaccord. Je me rappelais du jour où elle était devenue apprentie. Comme elle m’avait parût apte à devenir guerrière alors ! Au vu de son gabarit, elle n’aurais pas fait une guerrière puissante comme moi, mais toute en finesse et en légèreté, comme Aurore d’une Étoile avant moi. Sans aucun doute, elle aurait été une grande chasseuse. Mais le clan des Aurores Boréales en avait décidé autrement, et à mon grand regret, j’avais été obligé de demander à cette toute jeune chatte si elle acceptait de devenir apprentie guérisseuse. L’honnêteté et le calme dont elle avait fait preuve m’avait surprise, et lorsqu’elle avait répété son serment à la perfection sans l’avoir répété auparavant, j’avais su qu’elle serait une grande guérisseuse. Même si je regrettais aujourd’hui la décision du clan des Aurores Boréales, ou les fluctuations de mon cœur qui me trahissait.

- Nous ferons donc ainsi. Quand veux-tu partir pour l'Arbre des Cieux ? Dois-je prévenir certains félins pour qu'ils nous accompagnent ?

Réfléchissant un instant, je levais instinctivement la tête vers les étoiles pour consulter le ciel avant de me souvenir que nous étions dans la grotte, qui plus est dans mon antre. La pleine lune approchait, et avec elle l’assemblée. Il me fallait rapidement une réponse, et je ne pouvais pas me permettre d’assister à l’assemblée rempli de doutes et de questions. Après avoir longuement fixé les diamants qui saillaient au dessus de ma tête, je reportais mon regard violacé sur ma chère guérisseuse.

- Nous partirons dans deux jours. L’assemblée est dans quatre jours, et j’ai besoin de réponses avant d’y assister. Je pense que deux guerriers suffiront pour nous accompagner, après tout, avant d’être chef, je suis guerrier moi aussi, et je pense qu’à nous trois nous saurons te protéger, même si proche du clan de l’Éclipse. Hum, à mon avis, Ombreuse et Tornade Blanche feront l’affaire. Je sais que je n’ai pas de Lieutenant pour tenir le camp, alors sans moi il nous faudra nos meilleurs guerriers. Si elles sont indisponibles, nous trouverons d’autres guerriers. Bien, maintenant que la question est réglée, y-a-t-il quelque chose dont tu souhaites me parler ?

Je sentais la tension dans les épaules de la guérisseuse, et l’ambiance était étrange depuis qu’elle était entrée dans mon antre. Ou plutôt, depuis qu’elle s’était collée à moi. Mon coeur rata un nouveau battement lorsque je repensais à la chaleur de son souffle sur mon poitrail, et je me retins de me rapprocher une nouvelle fois d’elle. Je tentais de contenir mes gestes en entourant mes pattes avant de ma queue, barrière volumineuse de fourrure mais néanmoins inefficace si elle s’approchait encore de moi. Mon ventre se tordait lorsque j’imaginais le châtiment que m’infligerais le clan des Aurores Boréales si je cédais à mes pulsions. Pour l’heure, je devais mesurer mes gestes et mes propos, et me contenter de ce que je pouvais avoir...d’autant que je n’étais pas sûr que mes sentiments soient réciproques.

•••••••••••••••



Merci à Feufeu pour cette signa bave
Spoiler:
 

Thème
Slurp
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 159
Date d'inscription : 16/09/2017
Guérisseur du Crépuscule
Voir le profil de l'utilisateur




Écaille de Salamandre
Guérisseur du Crépuscule
Sam 25 Nov - 16:22
Aurore des Âmes ne répondit pas de suite à sa question. Il regarda encore un instant les diamants de la grotte. Les confondait-il avec les étoiles ? Écaille de Salamandre ne comprit qu'un peu plus le besoin urgent de réponses qu'avait le grand félin calicot, surtout que les décisions qu'il aurait à prendre n'étaient évidemment pas anodines, loin de là. Un moment passa sans qu'aucun des deux félins ne parlent ou ne bougent. Aurore des Âmes fixant la cavité de la grotte étincelante, et Écaille de Salamandre regardant son chef avec un mélange d'inquiétude et de regret. Sortant alors de sa réflexion, le meneur reporta son regard améthyste sur la jeune guérisseuse.

- Nous partirons dans deux jours. L’assemblée est dans quatre jours, et j’ai besoin de réponses avant d’y assister. Je pense que deux guerriers suffiront pour nous accompagner, après tout, avant d’être chef, je suis guerrier moi aussi, et je pense qu’à nous trois nous saurons te protéger, même si proche du clan de l’Éclipse. Hum, à mon avis, Ombreuse et Tornade Blanche feront l’affaire. Je sais que je n’ai pas de Lieutenant pour tenir le camp, alors sans moi il nous faudra nos meilleurs guerriers. Si elles sont indisponibles, nous trouverons d’autres guerriers.

Écaille de Salamandre hocha la tête en signe d'accord. S'il savait...La guérisseuse se fichait éperdument de sa propre protection. Si elle prenait autant de précautions quand elle sortait c'était parce qu'elle ne voulait pas que le grand félin tricolore ait à revivre quelque chose de semblable à la disparition de son lieutenant. Elle prenait ses précautions pour lui, pour ne pas le laisser seul alors qu'il avait vraisemblablement besoin d'elle. Ici, la présence des guerriers qui les accompagneraient ne viserait pas à la protéger, car quand bien même ils essaieraient, si une bataille éclatait sur le chemin, la jeune féline serait prête à donner son unique vie pour sauver les neufs du grand mâle qui faisait battre son cœur. Se disant que jamais elle ne pourrait lui dire tout ce qu'elle ressentait à son égard, elle détourna le regard.

- Bien, maintenant que la question est réglée, y-a-t-il quelque chose dont tu souhaites me parler ?

Écaille de Salamandre se redressa, prête à avancer à nouveau vers lui. Pouvait-elle lui confier ses sentiments ? Elle ouvrit la bouche, et la referma sans rien dire lorsqu'au même moment Aurore des Âmes enroula sa queue autour de ses pattes, pas en signe de quiétude mais comme s'il était sur la défensive. La jeune chatte s'assit à nouveau, presque blessée de ce qu'elle avait pris comme un rejet. Son regard se mit à briller comme si elle allait pleurer, puis elle prit une grande inspiration et se ressaisissant, reporta son regard plein de tendresse et de tristesse sur le grand félin.

- Bien...je vais donc préparer les herbes fortifiantes pour les guerriers qui nous accompagneront. Même si l'Arbre des Cieux n'est pas si loin, nous ne savons pas ce qui nous attends sur la route. Peut-être serons-nous obligés de faire un détour, bien que je ne l'espère pas. Avant de partir, tu devrais annoncer au reste du clan ta décision provisoire concernant les femelles pleines et les chatons du Clan de l'Eclipse qui nous demanderaient asile, ainsi ils sauront comment agir en notre absence.

La jeune guérisseuse fit une pause, passant en revue tout ce dont elle devait encore l'informer, afin de ne rien oublier.

- Quand nous rentrerons, il faudra sans doute organiser davantage d'expéditions de chasse. La saison des neiges approche à grand pas et bientôt les proies se feront rares. Si nous voulons passer l'hiver à peu près sereinement il nous faut faire des réserves tant que nous le pouvons encore. Il va falloir aussi que tu commences à réfléchir à un nouveau lieutenant Aurore des Âmes...Loin de moi l'idée de te presser, je sais que ça ne doit pas être facile. Mais...les autres clans risquent de poser des questions à l'Assemblée et le sujet reviendra forcément sur le tapis dans notre propre clan. Nos guerriers et anciens s'inquiéteront à nouveau et je ne pourrais rien faire cette fois. Si je pouvais te couvrir éternellement je le ferais mais ce sujet est trop important pour que mes explications fonctionnent très longtemps...Ne te précipites pas, mais penses-y. Si jamais, tu n'auras qu'à dire à l'Assemblée que tu n'avais aucune idée de si ton lieutenant était encore en vie ou pas, de s'il reviendrait et que tu ne pouvais pas te résoudre à prendre une décision sans savoir. Et si certains doutent, j'interviendrais en invoquant la parole du Clan des Aurores Boréales qui n'a émit aucune colère à ce sujet, cela mettra un terme aux protestations et autres rumeurs.

Écaille de Salamandre fit une nouvelle pause, plus longue cette fois.

- Je...

Les mots restèrent coincés, il avait confiance en elle et en son lien avec le Clan des Aurores Boréales, elle ne pouvait pas tout foutre en l'air comme ça. La jeune guérisseuse, le cœur serré, s'inclina devant Aurore des Âmes afin de prendre congés et se dirigea vers la sortie de l'antre de son chef. Juste avant de partir, elle se tourna une dernière fois vers le meneur.

- Si jamais tu as besoin de moi, tu sais où me trouver...


Là dessus, elle sortit de l'antre d'Aurore des Âmes, cachant de justesse une larme qui roula sur son museau. Elle aussi avait besoin de communier avec le Clan des Aurores Boréales, peut-être qu'auprès d'eux, elle parviendrait à enfouir ces sentiments qu'elle ne pouvait contrôler mais qu'elle ne pouvait partager. Écaille de Salamandre se réfugia dans son antre, et pour une fois fut reconnaissante d'y être seule. Elle s'y roula en boule et laissa libre cours à son chagrin d'amour.

Bonus:
 

•••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 571
Date d'inscription : 07/04/2017
Chef du Crépuscule
Voir le profil de l'utilisateur




Aurore des Âmes
Chef du Crépuscule
Mar 28 Nov - 22:33
Après coup, je me suis dit que j’aurais du agir autrement. Après coup, je me suis dit que je n’aurais pas pu agir autrement.

Inquiétude, regret. Le regard doux de ma guérisseuse lorsque je repris la parole était chargé de tant d’émotions que je ne pouvais que regretter de ne pas savoir lire dans ses pensées. J’eus un pincement au cœur lorsque je réalisais que j’avais choisi parmi les meilleurs de mes guerriers pour assurer la protection de ma chère guérisseuse. Je ne voulais pas qu’elle disparaisse comme mon ancien Lieutenant, et j’avais peur. Peur pour elle, alors que j’aurais du avoir peur pour tout le clan. Peur de mes sentiments, alors que le dur regard du clan des Aurores Boréales pesait sur moi. Peur de faillir à la tâche qui m’avais été confiée par les anciens, et le poids de mes neuf vies pesait lourd sur mes épaules alors que j’aurais donné chacune d’entre elles pour la sauver.

La jeune chatte eut l’air de vouloir dire quelque chose, et mon cœur fit un bon d’espoir dans ma poitrine, mais je fut vite déçu. Les yeux brillants, la guérisseuse m’annonça qu’elle allait préparer notre voyage, et que je ferais bien d’avertir le clan de mes intentions. J’avoue que je ne m’attendais pas à cela, habituellement, Écaille de Salamandre et moi aimions bien discuter de tout et de rien, des dernières portées et des prochains apprentis. Mais manifestement, cette fois n’obéissait pas à l’habitude, et la guérisseuse embraya sur mon absence de Lieutenant. Seulement, dans mon cœur, elle était mon lieutenant, ma confidente, ma lumière dans la nuit et mon espoir dans les situations désespérées…

La jeune chatte débita son texte comme si elle l’avait appris par cœur, ce qui me surpris. Je sentais que quelque chose n’allait pas, ses yeux brillaient, et j’avais à peine le temps d’opiner à chacune de ses phrases. Elle fit une pause, me laissant assimiler ce qu’elle disait, mais à peine assez longue pour que je ne puisse pas répondre.


- Si jamais tu as besoin de moi, tu sais où me trouver…

Le regret profond que je lus dans sa voix brisa une nouvelle fois mon cœur. Comment avais-je pu tomber amoureux si soudainement ? Je n’avais aucune idée du pourquoi du comment. Et ma gorge serrée m’empêcha de dire quelque chose pour l’empêcher de partir, et l’instant d’après, elle avait disparu, laissant derrière elle une chose brillante, sur le sol. Lorsque je retrouvais ma liberté de mouvement, je m’approchais pour m’apercevoir que c’était une unique larme qui brillait comme les diamants de mon antre.

Ce fut le cœur lourd et les pensées embrumées que je me dirigeais vers le promontoire naturel au centre de la grotte.


- Que tout le Crépuscule s’approche du promontoire pour une assemblée du Clan.

Plusieurs visages curieux se tournèrent vers moi, faisant passer le mot à l’intérieur des antres diverses. J’avais espéré que le visage de la douce guérisseuse se joigne aux autres, mes mes espoirs se flétrirent comme une fleur en plein désert. Je secouais la tête, et me redressais. Il fallait que je me ressaisisse. J’avais des nouvelles importantes à annoncer, et il n’était pas temps de laisser court à mes émotions. Mon amour déçu attendrait, j’en ferais le deuil plus tard.

•••••••••••••••



Merci à Feufeu pour cette signa bave
Spoiler:
 

Thème
Slurp
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LGDC : The Sky Clans :: Rps terminés-
Sauter vers: